SISAM Syndicat Intercommunal Sciez Anthy Margencel

Vous êtes ici : Accueil > LUDOTHÈQUE INTERCOMMUNALE > Présentation de la ludothèque intercommunale

Présentation de la ludothèque intercommunale

  • Publié : 1er mars 2019

La ludothèque intercommunale de Sciez, Anthy, Margencel se situe à la maison des associations, 2 place de l’église à Anthy sur Léman.
Cette action est dans la continuité du travail éducatif proposé par l’ASSOCIATION BAS CHABLAIS et JEUNES. Nous évoluons depuis près de 20 ans autour des besoins des habitants, des communes tout en développant nos valeurs associatives et citoyennes. Nous laissons l’opportunité à nos animateurs de proposer des projets originaux. Partir de leurs envies permet un investissement total et surtout de faire véhiculer des messages.

Centrée sur le jeu, la ludothèque a pour but de promouvoir une activité ludique et un plaisir de jouer sans se fixer d’objectif.

Le jeu de société a un rôle éducatif, social et culturel pertinent. Lors de ce temps de liberté et de partage, une mini société se met en place avec des règles, des choix, des envies, des concessions, des négociations. Il faut également apprendre à gérer ses émotions ce qui permet d’interagir avec l’autre pour prendre du plaisir. Le vivre ensemble prend donc toute sa dimension.

Dans un cadre ludique, l’enfant et/ou l’adulte sortent de leur quotidien pour vivre un moment privilégié dans un monde imaginaire où chacun a une place. C’est une manière d’apprendre à grandir dans un contexte ludique, éducatif, convivial et socialisant. L’idée de partage est primordiale : pour jouer, il faut s’ouvrir à l’autre.

L’aspect cognitif du jeu de société est également très important et ce à tout âge. En effet, il faut comprendre les règles, compter, lire, réfléchir pour développer la bonne stratégie ou trouver la solution, s’entraider, coopérer, se défier…

Jeux de stratégie, jeux de coopération, jeux de réflexion, jeu de plateau, jeux de hasard, jeux de dés…Chacun peut trouver un intérêt à jouer. La difficulté vient souvent de la méconnaissance des jeux d’où la mise en place d’une ludothèque.

Pour les plus jeunes, le jeu commence par la manipulation développant leur sens, leur motricité. Le « jouet » et les livres sont donc les premières références à proposer. La difficulté est progressive et adaptée. Chacun peut avancer à son rythme.

S’amuser est quelque chose d’inné chez l’enfant, il faut donc développer cette envie et leur offrir les moyens de s’épanouir dans cette voix. Prendre le temps de jouer est une question d’habitude.